Publicité

> TFA, L'incubateur Social pour une valeur Ajoutée sur notre être, notre avoir et notre pouvoir. > tes test

TRANSFORMATION LOCALE DES MATIÈRES PREMIÈRES / HONORE KOUAME GBONDO (PDT DE LA PLATEFORME TFA) : « JE CRAINS QUE CETTE RÉVOLUTION INDUSTRIELLE EN CÔTE D'IVOIRE NE SE FASSE SANS LES IVOIRIENS »  
Economie

Publié le : 07/02/2023
Honoré Kouamé Gbondo, président de la plateforme ‘’Tous Frères et Associés” (TFA)



Honoré Kouamé Gbondo, président de la plateforme ‘’Tous Frères et Associés” (TFA), a affirmé dans une déclaration publiée dans le quotidien Soir Info du Jeudi 25 Aout 2022, que la Côte d’lvoire et les ivoiriens courent un grand danger en laissant uniquement entre les mains des multinationales étrangères, leur révolution industrielle. À l’en croire, le Premier ministre Patrick Achi, dans ses discours, ne parle que de transformation locale des matières premières, Mais celle-ci pourrait se faire sans Les entreprises à capitaux nationaux.

« Aujourd’hui, l’accent est mis sur la transformation locale, comme l’a toujours recommandé notre organisation. Cependant, je crains que cette révolution industrielle en Côte d'ivoire ne se fasse sans les Ivoiriens », a-t-il déclaré, avant de recommander le concept économique ‘ Vision nationale commune  (VNC)’, comme pouvant permettre d’atteindre l'objectif de transformation locale des produits.  « Le concept économique dénommé ‘’Vision nationale commune (VNC)” de la TFA recommande trois points cumulatifs, dont” la mise en œuvre doit être concomitante. À savoir : la transformation locale de nos matières premières, nos vivriers et nos plantes médicinales ; la détaxe ou duty-free qui est un système de simplification de nos fiscalités ; la déréglementation administrative, l’appui financer et l’accompagnement des nationaux. Mais le gouvernement se limite aujourd’hui au premier point, en négligeant les autres », a déploré Honoré Kouamé.

Selon lui, La plateforme TFA mène des actions depuis 2018 pour sensibiliser les gouvernants et Les populations ivoiriennes, sur La nécessité d’adopter la transformation locale des matières premières et la mise en place d’une politique favorable à l'émergence des champions ivoiriens dans l’industrie agroalimentaire. Honoré Kouamé a donc fait une proposition aux autorités ivoiriennes : « il est urgent que nos autorités politiques, tout en recevant les grands groupes étrangers, aident les nationaux à la mise en place d’un grand groupe industriel à capitaux ivoiriens, pour la transformation locale de nos matières premières. Et que le gouvernement soutienne les industriels ivoiriens à tenir la compétition avec les grands groupes étrangers. Sinon, aujourd'hui, le corpus industriel ivoirien part à la compétition les pieds et les mains liés ».


Source : SOIR INFO

VEUILLEZ LAISSER VOTRE COMMENTAIRE
QUELQUES ARTICLES
Copyright 2021 PLATEFORME TFA. Tous droits reservés