Publicité

> TFA, L'incubateur Social pour une valeur Ajoutée sur notre être, notre avoir et notre pouvoir. > tes test

COP27: Ce qu'il faut retenir de la participation de la Côte d’Ivoire et les perspectives pour la COP28  
Société

Publié le : 07/02/2023
Le ministère de l'Environnementet et du Développement Durable a dressé le bilan de la COP 27 au cours d'un atelier.



Les rideaux sont tombés, le 20 novembre dernier, sur la 27e conférence des parties sur le climat de Sharm El-Sheikh, en Egypte. Après une participation hautement représentative de la délégation ivoirienne aux différentes activités de cette COP, c’est l’heure de faire le point et la restitution des acquis, difficultés, tout en entrevoyant des perspectives.

Les rideaux sont tombés, le 20 novembre dernier, sur la 27e conférence des parties sur le climat de Sharm El-Sheikh, en Egypte. Après une participation hautement représentative de la délégation ivoirienne aux différentes activités de cette COP, c’est l’heure de faire le point et la restitution des acquis, difficultés, tout en entrevoyant des perspectives. 

Le bilan

Le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable à travers la Direction de la Lutte contre les Changements Climatiques avec l’appui du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) a organisé, à cet effet, un atelier de restitution technique de la participation de la Côte d’Ivoire à la COP27 du 5 au 7 décembre 2022 à Grand-Bassam. Le premier pas à franchir, lors de cette de restitution technique, était d’expliquer les conclusions de la COP sur le climat et de les déconstruire afin que les acteurs nationaux se l’approprient. Ainsi, Docteur Assamoi Eric-Michel, le Point Focal national de la convention cadre des nations unies sur le changement climatique a rappelé les principaux sujets de négociations qui ont résumé les débats généraux de ce rendez-vous mondial. Dans ses propos, il a fait ressortir l’engagement budgétaire des pays riches, le financement des ‘’pertes et préjudices’’, l’enveloppe à allouer à l’adaptation et la question du marché carbone. « Il est donc important qu’après une telle activité, un atelier de restitution avec l’ensemble des parties prenantes soit organisée par le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable, afin de partager avec tous, le bilan de nos activités lors de cette COP27 » a-t-il justifié.

les perspectives 

Ce principe de redevabilité et de bonne gouvernance a été salué Madame Carole Flore-Smerckzniack, Représentante Résidente du PNUD en Côte d’Ivoire qui a pris part à la cérémonie d’ouverture. « Le PNUD, avec l’appui financier de la Suède, reste disponible à accompagner la Côte d’Ivoire pour la réalisation de ce bilan technique, qui est un signal fort de l’engagement de votre département ministériel à faire sien, le principe de redevabilité, un des piliers de performance de l’action gouvernementale », s’est-elle exprimée. Présidant, au nom du Ministre de l’Environnement et Développement Durable, l’ouverture de l’atelier, le Directeur de Cabinet Adjoint, Monsieur KODEHI Gnahoré, a exhorté les participants à traduire expériences individuelles en actions collectives acquises par la Côte d’Ivoire lors de cette COP.

l’engagement budgétaire des pays riches, le financement des ‘’pertes et préjudices’’,

« Le gouvernement sera attentif à vos recommandations et suggestions en vue d’améliorer la participation de la Côte d’Ivoire aux futures COPs. C’est l’occasion pour moi d’attirer l’attention de tous, sur les dispositions à prendre pour sécuriser votre budget pour la prochaine COP28 », a-t-il lancé en perspectives dans son allocution. Entre autres acquis, on peut citer la participation active de la Côte d’Ivoire lors des négociations au sein du Groupe Africain et du G77 plus la Chine, à plusieurs side events et rencontres avec les partenaires au développement et les bailleurs pour la mobilisation de financement. Du 6 au 20 novembre 2022 à Sharm El-Sheikh, le pays, à travers une délégation de 166 personnes, conduite par Monsieur KONE Tiémoko Meyliet, Vice-Président de la République, la Côte d’Ivoire a marqué sa présence sur les enjeux et questions importantes débattues. Cela lui a valu une distinction par le NDC-Partenership (Partenariat Mondial sur les CDN).Environ 50 personnes issues des institutions de la République, des Ministères techniques, du secteur privé et de la société civile ont été mobilisés dans le cadre cette acticité qui a été meublée par des présentations, des travaux en groupes et des échanges. Les participants ont non seulement finalisé le rapport général de la COP27 mais aussi élaboré un projet de feuille de route visant une préparation efficace et inclusive de la Côte d’Ivoire jusqu’à la COP28 qui se tiendra à Dubaï en décembre 2023.
VEUILLEZ LAISSER VOTRE COMMENTAIRE
QUELQUES ARTICLES
Copyright 2021 PLATEFORME TFA. Tous droits reservés